상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
145179.jpg
KCI등재 학술저널

13세기 트루바두르 페르 카르드날의 시에 나타난 종교적 태도:

‘반교권주의’에서 ‘거룩한 가난’에 이르기까지

  • 35

Peire Cardenal, troubadour du XIIIe siècle, écrivait tantôt des poèmes religieux pleins de dévotion tantôt des poèmes anticléricales qui dénoncent l’église et le clergé. Ses attitudes ambiguës semblent avoir été influencées par les événements historiques et le contexte spirituel de l’époque : la Croisade contre les Albigeois, l’Inquisition, le Catharisme, l’Ordre Franciscain, etc. Nous voulons ainsi examiner la position religieuse du troubadour à travers de ses oeuvres écrites tout au long de sa vie : d’abord sa poésie anticléricale, puis son hymne à la Vierge et sa prière à Dieu, et enfin ses sermons prêchant «la très haute pauvreté» de Saint François. Peire Cardenal s’attaquait souvent aux clercs puissants, aux prélats, à l’église où régnaient la vénalité, la simonie et le népotisme. Il a écrit vers 1216-1218 Je ferai un estribot, satire très vive contre les clercs et leurs déportements avec les femmes. Au moyen âge, cette satire était fréquante. Dans le cas de Peire Cardenal, les satires religieuses contiennent l’hostilité et le ressentiment envers l’église et le clergé qui ont causé la croisade albigeoise. Son poème(Ab votz d’angel, vers 1229), à l’époque de l’Inquisition, a produit une image très négative des moines de l’ordre dominicain auquel apprtenaient les inquisiteurs. Les dominicains ont été dépeints comme pleins de gourmandise, de cupidité et de luxure. Avant ou peu après, le troubadour a chanté l’hymne à la Vierge(Vera vergena, María, vers 1220-1230) et la prière à Dieu(Un sieventes novel vueill comensar, vers 1232). Ces poèmes remplis de piété semblent être liés au Catharisme. Mais il sera difficile de dire qu’il est un hérétique, parce que sa poésie montre toujours sa sincère et profonde dévotion à Dieu. Pour lui, le catholicisme et le catharisme auraient été considérés comme la même religion servant le même Dieu. Après la mort de Raimond Ⅶ (1249), Peire Cardenal, quittant la terre Toulousaine, s’est rendu d’abord à Marseille puis à Montpellier pour trouver des mésènes. Pendant cette époque, il a créé des poèmes qui semblaient avoir été profondément influencés par «la très haute pauvreté» de saint François. Le troubadour a prêché que l’homme était purifié et même sanctifié dans sa pauvreté. Il y a une grande similitude entre sa poésie et les enseignements du saint François. D’après Charles Camproux, il est possible que le troubadour ait connu les idées des «Spirituels» de l’ordre franciscain qui, en revendiquant la pauvreté radicale, seraient condamnés et déclarés hérétiques au XIVe siècle. Peire Cardenal était pieux et croyant. Mais il semble que ses pensées sur la religion étaient différentes de l’orthodoxie catholique. Il s’est opposé à la croisade albigeoise et au procès de l’Inquisition. Si le clergé était corrompu, il est devenu sa cible. Il a respecté l’autorité de Dieu, pas celle de l’Eglise. Il a parlé directement à Dieu, lui demandant le salut et la justice selon la logique. Cette attitude peut être interprétée comme une tendance à la réform

1. 머리말

2. 교회와 성직자에 대한 풍자

3. 도미니코회와 프란치스코회

4. 마리아 찬송

5. 신을 향한 기도

6. 거룩한 가난

7. 맺음말

참고문헌

로딩중