상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
150461.jpg
KCI등재 학술저널

엠마 보바리의 초상(肖像)

거미로서의 기원과 변신

  • 86

Cette recherche est née d’une impression survenue à la lecture du roman de Gustave Flaubert Madame Bovary, au cours de laquelle il est apparu que la description du personnage d’Emma ramène constamment au symbole de l’araignée. L’objectif de cette recherche sera de démontrer que le personnage d’Emma est dépeint comme une araignée, selon les multiples aspects que l’animal peut prendre, au niveau biologique, psychologique et symbolique dans la littérature. Cet article s’est basé sur les descriptions et la structure narrative du texte pour mettre en relief les rapports qui peuvent être établis avec le symbole de l’araignée du point de vue biologique. Au travers de cette observation, la tentation, l’hostilité du personnage d’Emma présente des attributs qui caractérisent la femelle araignée qui dévore son partenaire mâle après l’accouplement. Pour révéler ces aspects sous-entendus par l’auteur, un parallèle peut être fait entre le personnage d’Emma et celui de Judith, qui dans un texte de Freud (le tabou de la virginité) a tranché la tête d’un général ennemi. L’attitude d’Emma, l’adultère qu’elle commet peuvent ainsi être expliquées par le désir de revanche qui anime la femme après la défloration perpétrée par son mari, telle Judith qui est décrite comme une araignée fatale cherchant inconsciemment et impulsivement à se venger de l’homme. Après la mort d’Emma, sa fille Berthe se souvient d’elle à la vue de la boîte à ouvrage, du ruban et de l’épingle, puis elle est envoyée pour gagner sa vie dans une filature de coton. Ainsi, le souvenir d’Emma telle une araignée tisseuse ainsi que le destin de sa fille trouvent une résonnance particulière dans un épisode de la mythologie grecque, le concours de tisseuse entre la déesse Athéna et la jeune Arachné. En effet, notre recherche montrera que ces deux récits partagent une structure - fonction similaire de la narration. Du personnage d’Emma à sa fille Berthe, dans la fatalité qui les relie, une métamorphose s’opère qui rejoint la malédiction d’Athéna qui dans la mythologie a transformé Arachné en araignée. Par cette métamorphose, Flaubert dresse le portrait d’Emma telle une araignée. De même, le désir d’Emma qui toujours insatisfait se transforme en manque évoque la spirale d’une araignée qui continue à tisser sa toile à l’infini. Ce désir qui ne s’éteint pas, invulnérable, ne succombe jamais et renaît de la même façon rappelle cette citation latine ‘eadem mutata resurgo’ : ‘Déplacé, je renaîs identique à moi-même’. Une interprétation plus large de cette image peut s’étendre également à l’oeuvre d’art qui ne meurt pas et se reproduit indéfiniment.

1. 들어가면서

2. 거미의 윤곽

3. 변신

4. 나가면서

로딩중