상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
152725.jpg
KCI등재 학술저널

반(反)다문화주의 극복을 위한 새로운 방향 고찰

미국과 프랑스어권캐나다의 정책 비교

  • 101

Les gouvernements successifs au cours des 20 dernières années, y compris le gouvernement actuel de Moon Jae-in, ont en commun d’avoir tous travaillé sur les politiques en matière de multiculturalisme et d’éducation multiculturelle. Cependant, la présente étude ouvre par la question de savoir si la Corée va vers un multiculturalisme qui nous convient. Contrairement aux attentes du gouvernement, il se trouve que le climat social au cours de ces dernières années montre plutôt une tendance vers ce qui peut être appelé l’anti-multiculturalisme, Cette tendance est caractérisée entre autres par la peur et la méfiance à l’égard des Coréens d’origine vivant en Chine et des musulmans, qui ne cessent de croître en Corée. Ces phénomènes appelés chao-phobie et islamophobie ont atteint des proportions alarmantes et ne peuvent plus être ignorés. Avant d’examiner les modes de résolution de conflits et les politiques en matière de multiculturalisme des États-Unis et du Canada francophone, la présente étude s’est d’abord penchée sur les problèmes auxquels la Corée est actuellement confrontée relativement au multiculturalisme. L’autre problème est que la chao-phobie, qui est un indicateur de l’augmentation du nombre de Coréens ethniques, et l’islamophobie, qui est un indicateur des jeunes musulmans qui sont enracinés dans l’Islam, sont devenus endémiques. Ces phénomènes peuvent être considérés comme des préjugés et des conflits entre les Coréens représentatifs et les étrangers. Cependant, ce conflit n’est pas une exclusivité coréenne, car les États-Unis et le Canada francophone ont connu des situations similaires. Alors, par quelles politiques ces pays ont-ils judicieusement résolu ce conflit ? Dans le cas des États-Unis, les politiques multiculturelles utilisées par le passé ont été récemment étendues afin de résoudre les conflits liés au multiculturalisme. Il s’agit, par exemple, de l’éducation multiculturelle axée sur la coexistence et des politiques Head Start. À travers l’éducation multiculturelle axée sur la coexistence, le gouvernement a fait savoir que l’approche de politique et d’éducation en matière de multiculturalisme promue par le gouvernement américain n’était pas seulement bénéfique pour les immigrants, mais aussi pour Américains. La politique du Head Start consiste à faire en sorte que le personnel professionnel et multiculturel du Programme rende visite aux familles de migrants une fois par semaine. Cette politique ayant atteint ses objectifs du moment, sa portée a été étendue, notamment aux familles américaines pauvres. De leur point de vue, ils ont pu bénéficier d’une influence bienveillante grâce aux migrants. En d’autres termes, au cœur de cette politique se trouve l’idée que les Américains au même titre que les étrangers peuvent bénéficier des avantages économiques. Au Canada francophone, on a constaté que le programme d’accueil, la politique antiraciste et l’enseignement des langues avec les mêmes avantages ont permis de contrer l’anti-multiculturalisme et ont donné un caractère véritablement multiculturel au pays. Le programme d’accueil peut être considéré comme une politique dans le cadre de laquelle un bénévole devient une sorte d’hôte et bénéficie d’avantages économiques tout en servant d’ami ou d’accompagnateur aux nouveaux venus. L’une des caractéristiques de cette politique réside dans le fait que les Canadiens qui la mettent en œuvre bénéfici

1. 들어가는 글

2. 한국 다문화주의의 당면 과제들

3. 반다문화주의 극복을 위한 미국의 새로운 정책들

4. 반다문화 주의 극복을 위한 프랑스어권 캐나다의 새로운 정책들

5. 나가는 글

로딩중