상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
158675.jpg
KCI등재 학술저널

사무엘 베케트의 노년 인물을 통해 본 실존적 삶의 의미

<승부의 종말>과 <행복한 나날들>을 중심으로

  • 12

Dans les ann&#233;es 1950, Samuel Beckett commence &#224; &#233;crire des pi&#232;ces de th&#233;&#226;tre. En attendant Godot (1952), Fin de partie (1957) et Oh les beaux jours (1960), qui pr&#233;sentent un univers sp&#233;cifiquement beckettien, bousculent imm&#233;diatement l’univers litt&#233;raire et th&#233;&#226;tral &#224; une &#233;chelle internationale. Ses pi&#232;ces Fin de partie et Oh les beaux jours sont moins connues que sa premi&#232;re œuvre, En attendant Godot, mais celles-ci ont &#233;t&#233; &#233;crites lors d’une &#233;tape importante pour l’auteur, lorsqu’il d&#233;couvre et appr&#233;hende mieux les arts du spectacle. En effet, Beckett a con&#231;u sa premi&#232;re pi&#232;ce de th&#233;&#226;tre sans gu&#232;re conna&#238;tre les rouages de la mise en sc&#232;ne, des d&#233;cors ou du jeu et du d&#233;placement des acteurs. Fin de partie et Oh les beaux jours sont donc des pi&#232;ces tr&#232;s captivantes puisqu’elles nous permettent de percevoir les particularit&#233;s des œuvres beckettiennes. Remarquons que les personnages qui &#233;voluent dans ces deux pi&#232;ces sont majoritairement vieux, handicap&#233;s ou malades, comme par exemple Winnie, Willie et Nagg, Nell, chacun connaissant de grosses difficult&#233;s pour survivre &#224; demi enterr&#233; au sommet d’une colline ou dans des poubelles, ou se d&#233;placer &#224; l’aide seulement de ses deux bras. Mutil&#233;s physiquement ou psychologiquement, ils ne peuvent se mouvoir et exprimer raisonnablement leurs id&#233;es. Cependant, fait tr&#232;s curieux, l’auteur n’a pas choisi de nous d&#233;crire des personnages, parfois grotesques, qui optent pour le suicide ou sont fatalement appel&#233;s &#224; mourir. Bien au contraire, chacun d’eux est concentr&#233; sur chaque instant, sur le pr&#233;sent, afin de continuer &#224; vivre et de proclamer son existence. Dans le th&#233;&#226;tre de Beckett, la parole et le dire sont imp&#233;ratifs. Lorsque l’homme ressent la solitude et la futilit&#233;, il risque de tomber dans un &#233;tat de d&#233;couragement et de d&#233;pression. Beckett donne &#224; ses vieux personnages le droit de parler et de s’exprimer afin de leur permettre de surmonter leur effarante situation. Le fait de parler leur permet de saisir que leur existence n’est pas ni&#233;e, pas encore totalement an&#233;antie, et cela leur donne l’occasion de se rappeler soit un bon souvenir ou de trouver comment passer ce moment ennuyeux. Les œuvres de Beckett nous permettent toujours de r&#233;fl&#233;chir profond&#233;ment &#224; notre existence en observant comment les personnages pr&#233;sents sur sc&#232;ne œuvrent pour survivre dans un contexte parfois aussi absurde que peut le devenir notre vie quotidienne.

1. 들어가며

2. 작품 속에 담긴 노년의 이미지

3. 과장, 희화 등 부조화가 빚어낸 그로테스크

4. 노년 인물을 통해 본 베케트의 실존적 삶

5. 나가며

로딩중