상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
159717.jpg
KCI등재 학술저널

‘être + participe passé’에 관한 연구

생성 어휘부 이론을 중심으로

  • 22

Cette étude a pour but de déterminer la signification unitaire des formes en « être + participe passé », grammaticalement analysées comme le passé composé ou la forme passive. On accepte le point de vue selon lequel elles seraient un marqueur d’aspect et de structure argumentale (Buchard et Carlier 2008; Carlier 2002; Lagae 2005; Sorace 2000), mais on le développe aussi en adoptant la théorie du Lexique Génératif (Pustejovsky 1995). Cette théorie explique les aspects et la structure argumentale des verbes par la structure événementielle composée de sous-événements (processus et état) et la notion de « la tête » qui indiquerait l’événement le plus saillant. Nous illustrons le marqueur d’aspect en montrant que la valeur aspectuelle : la forme « être + participe passé » des verbes [+téilque], soit la forme passive des verbes transitifs, soit le participe passé des verbes inaccusatifs, a tendance à exprimer l’aspect accompli(action terminée ou état résultatif) car ils nécessitent que « la tête » prenne l’état de sous-événements. Cependant, la forme « être + participe passé » peut aussi véhiculer des variantes aspectuelles sous l’effet de la structure de qualia ou en faisant objet de « co-composition ». En ce qui concerne la structure argumentale, on souligne que les verbes à renversement « causatifs/inaccusatifs » à la forme « être + participe passé » peuvent être qualifiés de « sans tête » et qu’ils apportent une notion de « reflexivization » (Chierchia 2004). De plus, on remarque que les verbes pronominaux inaccusatifs diffèrent non seulement de « reflexivization » des verbes transitifs, mais aussi de la forme passive des verbes transitifs en ce que le facteur causant en verbes pronominaux est un état plutôt qu’une action.

1. 연구 목적 및 필요성

2. 이론적 배경

3. ‘être + participe passé’ 분석

4. 나오는 글

로딩중