상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
162509.jpg
KCI등재 학술저널

면접교섭권의 남용과 미성년자 약취죄

대법원 2021. 9. 9. 선고 2019도16421판결을 중심으로

  • 17

Dans cette affaire, le père a amené en Corée son enfant de 5 ans qui vivait avec sa mère en France pour exercer son droit de visite et d’hébergement alors que la procédure de divorce des parents était en cours. La question est de savoir si le fait du père peut être considéré comme « soustraction un enfant mineur des mains de ceux qui exercent l autorité parentale en utilisant la force illégale de facto ». Ce jugement est important en ce sens qu il s agit du premier arrêt de la Cour suprême qui reconnaît le crime d enlèvement de mineurs en ce qui concerne l abus du droit de visite et d’hébergement. Dans ce cas avec un élément de droit international privé, nous vérifions la compétence et les lois applicables, examinons la loi française sur le divorce, la décision d autorité parentale et en outre, le contenu du droit de visite et d’hébergement. Ensuite, examiner les limites des procédures d exécution pour l extradition d enfants en Corée. Il mentionne également brièvement si la « La Hague Convention du 25 octobre 1980 sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfants » s applique. Après avoir revu le sens de detournement de mineurs au sens de l article 287 du Code pénal coréen, qui fait l objet de ce jugement, et la légitimité du jugement, nous proposons une amélioration systémique en lieu et place de la conclusion.

[사실관계]

[소송의 경과]

[연 구]

Ⅰ. 들어가며

Ⅱ. 이혼, 친권, 양육권 및 면접교섭권의 내용

Ⅲ. 아동의 인도 집행

Ⅳ. 미성년자 약취죄의 성부

Ⅴ. 나가며

로딩중