상세검색
최근 검색어 전체 삭제
다국어입력
즐겨찾기0
프랑스문화연구 제56집.jpg
KCI등재 학술저널

플로티노스 미학을 통한 『악의 꽃』 미시독서(8)

‘구더기’의 메타시학

『악의 꽃(Les Fleurs du Mal)』에 나타난 ‘죽음’이 메타시학임을 밝힌 앞선 연구의 결과로부터 죽음의 장소인 무덤, 무덤의 거주자인 시체와 구더기 또한 메타시학의 제재라고 추론할 수 있다. 구더기에 집중한 이 연구에서는 먼저 『악의 꽃』에 나타난 구더기의 분포를 살펴본다. 그리고 구더기 은유의 다양한 원관념이 구더기의 시집 내 분포상황과 그 은유적 의미가 상관성이 있음을 도출한다. 이를 토대로 서시의 첫 연에서부터 구더기가 다른 주요 주제와 어울려 시집 전체의 담화전략과 관련되며, 이어지는 작품들에서 구더기의 다양한 함의를 밝힌다. 이 과정에서 시의 음성과 통사, 의미와 시법 등 시적 언어기호 차원의 ‘표현형식(plan de l’expression)’이 강화하는 의미효과도 분석한다. 구더기(vermisseaux)가 ‘합창’ 즉 노래의 주체라는 사실에서 이후 구더기(ver)가 시 구절(vers)의 은유가 될 수 있다는 문맥을 확인한다. 이런 과정을 거쳐 구더기 또한 『악의 꽃』의 메타시학임을 밝히는 것이 이 논문의 목표이다.

Dans l’article précédent, en critiquant des opinions critiques qui considéraient de plusieurs poèmes des Fleurs du Mal comme un certain goû̂t ‘Romantic Grothesque’, j’ai pu constater que ‘la mort’ se manfeste comme une métapoétique baudelairienne. En se référant aux résultats de l’étude précédente, une autre déduction se surgit : le tombe ou le caveau etc. comme le lieu de la mort, et le cadavre ou la squelette qui occupent ce lieu de la mort, et surtout le ver ou le vermine qui les y accompagnent presque toujours, ils peuvent également avoir le rô̂le d’une métapoétique du recueil. Alors c’est sur le ver que se concentre cette étude. Pour ce faire, je recense d’abord la répartition de ver et ses dérivés(vermine, vermisseaux, helminthe et larve) dans tout le recueil. Ce travail permettant de voir une certaine concomitance des plans du contenu et de l’expression, j’arrive ensuite à confirmer que la répartition de ver et de ses dérivés dans tout le recueil représente également une forte corrélation significative avec d’importantes idées métaphoriques de ver. Sur ces données peuvent s’inscrire plusieurs explications à propos des connotations de ver et de ses dérivés : une certaine statégie discursive du tout recueil, les deux faces contradictoires des vermisseaux, et de divers significations poétiques au plan métaphorique du ver. Parmi lesquelles certaines peuvent s’expliquer surtout avec l’esthétique plotinienne, dont la théorie de ‘l’émanation’ confirme la séparation mê̂me formelle du poème : une raison ê̂tre du vide spatial entre deux strophes. En ce faisant, j’analyse également l’aspect sonnore et syntaxique du poème, y compris la versification sur le plan de la forme de l’expréssion au sens sémiotique du terme chez L. Helmslev. Avec ses données de l’articulation des deux plans, je propose que les vermisseaux peuvent se comprendre comme ‘chanteur’-poète d’un ‘choeur’-poème. J’arrive donc à conclure : les dérivées du ver peuvent se lier au vers ‘poétique’ selon la relation métaphorique. Ainsi se formera l’objectif de ma prochaine étude : expliquer que le ver tout comme ses dérivées peut s’inscrire également comme une métapoétique des Fleurs du Mal.

1. 들어가면서

2. 『악의 꽃』에 나타난 구더기의 분포

3. 구더기의 은유적 함의

4. 구더기의 시적 함의

5. 나가면서

참고문헌

로딩중